# Billet d’automne, chronique saisonnière N°4 : Jean Bouquin, le Théâtre Dejazet et la jeunesse, lieux de tous les possibles !

Préambule – La chronique saisonnière, “billet d’automne” propose l’exploration d’un lieu et/ou d’un personnage considéré comme une figure centrale dans le paysage artistique. Puisant son inspiration au cœur de l’actualité théâtrale, ces portraits donneront peut-être[…]

# Billet d’automne, chronique saisonnière N°3 : Jean Bouquin et le Théâtre Dejazet ou le cinéma permanent, lieux de tous les possibles !

Préambule – La chronique saisonnière, “billet d’automne” propose l’exploration d’un lieu et/ou d’un personnage considéré comme une figure centrale dans le paysage artistique. Puisant son inspiration au cœur de l’actualité théâtrale, ces portraits donneront peut-être[…]

# Reprise, Théâtre de la Ville, “Dolap” (dès le cycle 3, sans limite d’âge ni de classe) : et sur la petite scène de l’Espace Cardin, il n’y avait rien. Seulement un vieux frigidaire blanc…

Et sur la petite scène de l’Espace Cardin, il n’y avait rien. Seulement un vieux frigidaire blanc. Ce jour-là, Mustafa Kaplan et Filiz Sizanli, deux artistes turcs fort appréciés en leur contrée, aussi différents qu’improbables[…]

# Billet d’automne, chronique saisonnière N°2 : Jean Bouquin et le Théâtre Dejazet ou “Les Enfants du Paradis”, lieux de tous les possibles !

Préambule – La chronique saisonnière, “billet d’automne” propose l’exploration d’un lieu et/ou d’un personnage considéré comme une figure centrale dans le paysage artistique. Puisant son inspiration au cœur de l’actualité théâtrale, ces portraits donneront peut-être[…]

# Billet d’automne, chronique saisonnière N°1 : Jean Bouquin et le Théâtre Dejazet, lieux de tous les possibles

Préambule – La chronique saisonnière, “billet d’automne” propose l’exploration d’un lieu et/ou d’un personnage considéré comme une figure centrale dans le paysage artistique. Puisant son inspiration au cœur de l’actualité théâtrale, ces portraits donneront peut-être[…]

# Reprise au Studio des Champs Élysées (dès cycle 4), “Les Vibrants” d’Aïda Asgharzadeh ou le vibrant récit des “gueules cassées”… à la mort à la vie !

“Les Vibrants” est une pièce très émouvante sur les “gueules cassées” de la Première Guerre mondiale. Aïda Asgharzadeh (aussi auteure de “La Main de Leïla” jouée au Théâtre des Béliers) est brillante. Elle a le[…]