#Retour d’expérimentation : quand des élèves du collège Henri Matisse sont mis en projet interdisciplinaire par leur professeur de français et montent sur scène…

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page

Christine Malrieu, professeure de Lettres au collège Henri Matisse (Paris XXe), a fait le choix, le temps d’une année scolaire, d’enseigner avec le spectacle vivant… Comment ? En retranchant une heure de cours scindée en deux, en demi-groupe, pour faire travailler ses élèves, tant à l’oral qu’à l’écrit, à partir d’une pièce de théâtre. Le choix s’est porté sur “Douze hommes en colère” de l’Américain Reginald Rose. C’est un long et passionnant périple qu’ont vécu ces élèves de quatrième, menés tambour battant par leur enseignante jusqu’à la jolie scène du Centre d’animation Ken Saro-Wiwa – de quoi impressionner nos chérubins et surtout leur donner envie de s’investir dans ce beau projet d’année. 

 

Déroulé du programme : 

Travail à la table sur le texte.

Travaux interdisciplinaires avec le professeur d’histoire-géographie.

Choix des costumes.

Etude de la langue à partir du texte.

Apprentissage du texte, long travail de mémorisation.

Répétitions.

De la classe à la scène.

 

Nous tenions à féliciter ces élèves de quatrième, alors que pas toujours très motivés par l’école, ils ont su ici montrer un investissement conséquent et sans faille. Comme quoi, il semblerait que chaque fois que les élèves sont mis en projet, les résultats sont au rendez-vous. Le choix délibéré et assumé de l’enseignante de faire entrer dans l’emploi du temps de ses cours ce type d’expérience pourrait prêter à discussion. Et précisément, le fait que Madame Malrieu fasse ce choix de faire entrer cet investissement dans la dispense générale de ses cours est une démarche essentielle. En plus du travail de mémorisation, de la dimension argumentative (tant en français qu’en histoire), du travail de la langue que cela a supposé pour sa compréhension, il y a évidemment à prendre en compte l’accent mis sur la maîtrise de l’oral. En ce sens, Madame Malrieu, ne répond-elle pas déjà aux préconisations des nouveaux programmes ?

Un retour en images…

Le 25 mai 2018, Centre d’animation Ken Saro-Wiwa

Douze hommes en colère, de Reginald Rose

Avec :

Juge : Luna

Président : Djankin et Émile.

Juré 2 : Florian et Léa.

Juré 3 : Hannah et Lison.

Juré 4 : Stella et Namaza.

Juré 5 : Audrey et Lena.

Juré 6 : Samuel et Mariam.

Juré 7 : Kendal et Edgar.

Juré 8 : William et Azelle.

Juré 9 : Anna et Adam.

Juré 10 : David et Mazen.

Juré 11 : Bazil et Imene.

Juré 12 : Hakim et Mélissa.

Mis en scène par : Christine Malrieu.

Tous droits à l’image réservés QVLP.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page

1 commentaire sur “#Retour d’expérimentation : quand des élèves du collège Henri Matisse sont mis en projet interdisciplinaire par leur professeur de français et montent sur scène…

Les commentaires sont fermés.