#Nous recommandons volontiers : Sors de ce corps ! Le festival de la Biennale Némo et de la Gaîté lyrique, entre artefacts et mutations de la scène contemporaine

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page

Jusqu’au 11 février, la Biennale Némo et la Gaîté lyrique s’associent pour une exploration captivante des mutations et des arts visuels à l’âge du numérique. Rendez-vous au festival Sors de ce corps !, concentré de musiques visuelles, post-théâtre et réalités augmentées. 

Synopsis

Observer un corps numériquement contrôlé chez Frédéric Délias, voir ou revoir l’Artefact-metteur en scène de Joris Mathieu, ou le théâtre décalé d’Halory Goerger… Autant “d’expériences et d’explorations dédiées aux mutations de l’espace de la représentation à l’ère technologique. Toutes interrogent le corps, absent ou présent, connecté ou dématérialisé, augmenté ou asservi par la technologie. Toutes remettent en jeu le protocole de la représentation et les chemins de la sensation, qu’il s’agisse de théâtre, de musique ou d’arts visuels. Les étiquettes valsent.
Nous pourrions théoriser à l’infini les œuvres qui composent ce programme (spectacle vivant post-médiatique, réalités mixtes, performativité machinique, mobilité du spectateur et virtualité de l’acteur…), mais nous vous proposons simplement d’en vivre l’expérience et de vous hybrider en elles.
Vous serez assis ou allongés, vous danserez, vous serez immergé seul ou en groupe, vous conduirez votre stratégie d’écoute, vous chuterez dans le temps musical, vous dealerez votre sommeil et vos yeux, vous serez emportés par une euphorie polychromatique de sons et d’images. Sors de ce corps ! vous invite à faire l’expérience de ce décentrement exaltant, vertigineux, de l’écoute et du regard.”

 

Création Artefact – Ateliers TNG Lyon
Scénographie et création Lumière : Nicolas Boudier
Mise en Scène : Joris Mathieu.

 

>>Pour connaître l’ensemble du programme. 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page