# Nous recommandons volontiers, Théâtre de la Jonquière : “Soyons réalistes demandons l’impossible”, du Petit Colossal Théâtre

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page

Quand une bande de comédiens de 15 à 22 ans reprend la célèbre phrase du Che Guevara et de mai 68 pour en faire un spectacle sur le monde du travail, on se dit que nos certitudes d’adultes vont être un peu bousculées. Ah bon ? Les jeunes ont un avis sur le monde du travail ? Que savent-ils, eux qui ne connaissent pas encore la vie active ? Qu’ont-ils à nous dire ? Cette jeune troupe formidable se produit pour la première fois les 8, 9 et 10 novembre à 20h sur la scène du Théâtre de la Jonquière (Paris 17e).

 

Le monde du travail vu par un collectif de lycéens et étudiants

Au départ, il y a une compagnie, le Petit Colossal Théâtre, fondée en 2013 par deux enseignantes et une troupe, le Grand Colossal Théâtre. Profs, élèves, comédiens, adultes, adolescents, amateurs, professionnels… pas de frontière d’âge, pas d’étiquettes dans ce collectif à l’énergie inépuisable, où l’on invite chacun à prendre la parole et à s’engager par le théâtre, à s’exprimer sur scène mais aussi à participer à la vie de la compagnie. Après un spectacle au vitriol sur la famille (Cacophonie pour Famille au pluriel), la troupe est amenée à travailler sur le thème proposé par les Maisons des Pratiques Artistiques Amateur de Paris dans le cadre du Festival Eclair’Cies : « C’est quoi ce travail ? ».

Soyons réalistes demandons l’impossible est un spectacle écrit par Nicolas di Mambro et Laure Grandjean à partir d’improvisations sur des thèmes et des questions que les jeunes tenaient à évoquer : quelles études, quel métier choisir ? Comment arriver à avoir une vie d’adulte épanouie ? Quel lien entre l’école et la vie active ? Mes notes, mes choix d’orientation déterminent-ils toute ma vie ? L’école permet-elle encore de guider les jeunes vers leurs choix de vie, ou est-ce que ces choix se font ailleurs ? Et les parents ? Dans ce monde « mondial », quelle est ma place, la place de mes désirs ? Est-ce que je peux suivre ma voie rêvée et en vivre, ou dois-je faire des compromis, être « réaliste » ?

Ainsi est née la fable dont le héros est un conseiller d’orientation nommé Buisson. Son rêve d’enfant à lui : devenir danseur étoile. Le voilà confronté à des jeunes tous très différents, certains pleins d’idéaux, d’autres complètement perdus, d’autres bien déterminés déjà, et qui n’ont, finalement, pas tant besoin de lui… Et puis nous voilà propulsés dans une entreprise spécialisée dans la vidéosurveillance, où la réalité nous rattrape. Doit-on pour autant renoncer à « demander l’impossible » ?

Vous êtes le tronc de l’arbre de vie Monsieur Buisson. Qui d’autres que vous porte sur ses épaules les centaines de branches du curriculum vitæ ? Personne. Vous et vous seul avez la sève de la connaissance qui permet de mener un Kevin, une Sabrina vers un métier, une feuille au bout d’une branche. Vous connaissez la vie de ces jeunes, Vous connaissez la diversité des parcours de vos branches, Vous êtes l’arbre de vie.

 

“Soyons réalistes demandons l’impossible”

A voir les 8, 9 et 10 novembre à 20h.

Centre Paris Anim’la Jonquière, 88 rue de la Jonquière, 75017 Paris.

 Réservation : reservation@petitcolossal.com / www.petitcolossal.com

Durée : 1 h.

Le Petit Colossal Théâtre est dirigé par Anne-Laure Naar et Laure Grandjean.

Mise en scène : Nicolas di Mambro, Laure Grandjean.

Avec : Maya ARNOULD, Julia BEAURAIN, Arthur BERAUD, Bruno BERAUD, Salomé BENQUE, Thomas BERTRAND-FAURE, Boris BLANC, Camila BRUNET, Emma GADBOIS, Aurélien GRANDJEAN, Jules MAY, Ethan SALCZER, Milan SANGARE, Alexandre SIMOND, Paul TEDESCO.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *