# “Une Histoire irlandaise” (3e-lycée) de Kelly Rivière : de la quête des origines au conflit anglo-irlandais

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page

Vendredi 3 novembre à Gare au Théâtre à Vitry, et pour une date seulement, la comédienne et auteure Kelly Rivière joue “Une Histoire irlandaise”, de la quête des origines au conflit anglo-irlandais, une autobiographie romancée, caustique et drôle. Itinérante, cette pièce pourra également être jouée à l’intérieur même des établissements scolaires.

 

La première fois que nous avons vu Kelly Rivière, c’était cet été au “Avignon IF”. Avis aux intéressés d’ailleurs, le IF, c’est une initiative magnifique de Stéphane Pellet et Frédéric Tort, deux Avignonnais férus de théâtre qui ont eu la brillante idée d’ouvrir les jardins de particuliers aux artistes pour une série de trois représentations, au milieu de la vie bourdonnante et trépidante du Festival d’Avignon. Qu’on se le dise, l’initiative est entièrement gratuite et permet à des artistes en cours de création de se produire sans avoir à faire les frais d’un Festival d’Avignon hors de prix.

Ici le cadre était celui d’un beau jardin ombragé, demain il sera celui de planches à Vitry. La forme est donc adaptable et pourrait même être celle d’une salle de classe. Quant à la scénographie épurée et le plateau nu, il est voulu ainsi : le jeu enlevé et rythmé au scalpel de cette comédienne franco-irlandaise (aussi auteure et traductrice, formée à la danse, au chant et à la comédie) nous propulse dans un univers multilingue. La talentueuse comédienne passe du français à l’anglais, incarne avec force et roulement de r une grand-mère déjantée, nous fait prendre le tea avec une mère pincée et névrotique et nous embarque tout en hypotypose et avec force et émotion dans la course folle de l’aventure d’une jeune femme en quête de ses origines. Avoir un prénom irlandais, c’est bien, mais que lui a-t-on transmis au juste de cette culture ?

 

L’œil pédagogique

De l’histoire anglo-irlandaise (l’opposition entre les catholiques et les protestants, l’IRA, etc.), à l’auto-fiction, en passant par le conflit entre générations (mère-grand-mère-petite-fille) et les questions de transmission, voilà une belle façon d’évoquer en français ces questions largement à l’honneur dans les programmes de français et pourquoi pas d’aborder le conflit anglo-irlandais si peu évoqué en classe d’anglais.

 

 

 

“Une histoire irlandaise” (“An Irish story”), de et avec Kelly Rivière

Collaboration artistique : Jalie Barcilon, David Jungman, Suzanne Marrot, Sarah Siré.

Vendredi 3 novembre à 16 h

à Gare au Théâtre

13 rue Pierre Semard à Vitry

réservation : 01 55 53 22 22​
 rp.gareautheatre@gmail.com

 

 

Page Facebook du Avignon If

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page