# Billet d’automne, chronique saisonnière N°5 : Jean Bouquin, le Théâtre Dejazet et Jean-Louis Martinelli, lieux de tous les possibles !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page

Préambule – La chronique saisonnière, “billet d’automne” propose l’exploration d’un lieu et/ou d’un personnage considéré comme une figure centrale dans le paysage artistique. Puisant son inspiration au cœur de l’actualité théâtrale, ces portraits donneront peut-être des idées/envies de visite et d’approfondissement. Pendant une partie de la pause automnale, cette chronique quotidienne se déroulera en cinq épisodes. Elle sera tant écrite qu’audio, s’articulant autour d’interviews et de documents historiques.

 

Théâtre Dejazet Ancien "Jeu de Paume" construit en 1770 par le Comte d’Artois (futur Charles X), il sera racheté en 1859 par la comédienne Virginie Dejazet. 

Lieu de tournage en 1942 des Enfants du Paradis de Marcel Carné. 

Actuel directeur : Jean Bouquin. 

genre : protéiforme. 

Parcours : singulier. 

Chef d'orchestre (cette saison) : Jean-Louis Martinelli. 

Nos cinq billets pour comprendre l'homme (tout un roman ce Bouquin!), son théâtre (Le Dejazet) et cette programmation sortie comme un lapin de son chapeau/château (privé, non subventionné et n’appartenant à aucune association) 

Billet d’automne N°1 - Portrait de Jean Bouquin, cet enfant du Boulevard du Temple au destin aussi singulier qu'exceptionnel 

Billet d’automne N°2 - Le Dejazet, théâtre du crime des Enfants du Paradis  

Billet d’automne N°3 - Monsieur Jean Bouquin, inventeur du cinéma permanent  

Billet d’automne N °4 - Aidons la jeunesse à passer un moment difficile avec le théâtre 

Billet d’automne N°5 - Saison 2017-2018 / Portrait croquant de Jean-Louis Martinelli par Jean Bouquin 

41 Boulevard du Temple, 75003 Paris. Anciennement aussi nommé Boulevard du Crime.  

Réservations : 01 48 87 52 55 

Actuellement au Dejazet : Ceux qui restent, texte et mise en scène de et par David Lescot. Ce spectacle joué jusqu'au 9 décembre donnera bientôt lieu à un article).


« La seule façon de pouvoir survivre est de ne surtout pas être subventionnée.»

Jean Bouquin

______________________________________________

 

Billet d’automne n°5 : Saison 2017-2018 / Portrait croquant de Jean-Louis Martinelli par Jean Bouquin

Ce cinquième et dernier billet s’articule autour de deux axes : les raisons de la présence de Jean-Louis Martinelli au Dejazet et le statut du Dejazet en tant que théâtre privé. Difficile de ne pas aborder cette question en voyant l’apparition d’un artiste subventionné au sein d’un théâtre privé, et qui plus est aussi indépendant que celui du Dejazet. La question des frontières est centrale. Le point de vue de Jean Bouquin fera certainement grincer des dents. Mais le témoignage méritait d’être publié.

 

  • 1ère partie : Le Théâtre du Dejazet ou comment Jean-Louis Martinelli en est devenu le chef d’orchestre pendant deux saisons. Le portrait est drôle, tendre et croustillant. 
  • 2ème partie : La question du public et du privé, ou pourquoi le Dejazet refuse toute subvention. 

Dans le cadre d’un enseignement spécifique du théâtre et pour aller plus loin, les élèves peuvent faire une recherche approfondie sur la question du théâtre publique et privée, ses frontières et ses fonctionnements.

De Jacques Vincey à Virginie Despentes en passant par David Lescot, Michel Didym, Alain Françon… Jean Louis Martinelli a toujours su s’entourer des artistes les plus brillants de notre génération. Quelle judicieuse idée de proposer pendant plusieurs semaines des succès déjà joués les années précédentes dans le théâtre public. Heureux de voir ou de revoir ces œuvres à la durée souvent trop limitée dans le théâtre subventionné. Ici les spectateurs, y compris les jeunes et les scolaires, pourront en jouir plus longuement, aux mêmes tarifs que dans les théâtres publics !

Cette chronique saisonnière est à présent terminée. La prochaine, autres lieux autres possibles, sera diffusée pendant les vacances de Noël.

___________________________________

SOURCES ET PROLONGEMENTS (une sélection restreinte)

Pour mieux connaître la biographie de Jean-Louis Martinelli, rendez-vous sur le site de la compagnie Allers-Retours qu’il dirige.

Jean Claude Yon, Théâtres parisiens, “Un patrimoine du XIXe siècle”, Citadelles et Mazenod, 2013.

Toutes les interviews audio de Jean Bouquin ont été réalisées par Sheila Vidal-Louinet, le lundi 18 septembre 2017, au Théâtre Dejazet.

Dossier historique du Théâtre Dejazet réalisé par la direction du Dejazet et mis à disposition sur demande.

Archives de la Bibliothèque nationale de France et la Bibliothèque de l’Arsenal.

L’auteur de l’article paru dans Le Figaro qu’évoque Jean Bouquin (dans la deuxième partie de l’interview) est la critique dramatique Armelle Héliot, Au Figaro, elle y a d’abord été grand reporter puis rédactrice en chef du service culture.

Crédit photo : Jean-Louis Martinelli © D.R.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *