# Reprise, Théâtre de la Ville, “Dolap” (dès le cycle 3, sans limite d’âge ni de classe) : et sur la petite scène de l’Espace Cardin, il n’y avait rien. Seulement un vieux frigidaire blanc…

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page

Et sur la petite scène de l’Espace Cardin, il n’y avait rien. Seulement un vieux frigidaire blanc. Ce jour-là, Mustafa Kaplan et Filiz Sizanli, deux artistes turcs fort appréciés en leur contrée, aussi différents qu’improbables (que nous pourrions aussi tout à fait appeler Escarbille et Chaboudo en hommage à Claude Boujon dont s’inspire cet article*) s’amusaient à se le balancer d’un côté puis de l’autre… C’est fou ce qu’on peut faire avec un vieux frigo blanc !

 

Ils entrèrent sur scène en portant un énorme cube rectangulaire.

– C’est un vieux frigo ? dit ma jeune voisine en chuchotant.

– Il est même éventré, ajoutai-je.

 

– J’aime bien les vieux frigos dit Mustafa. On peut faire plein de tlucs avec : se le balancer avec nos pieds.

– C’est le minimum du minimum lança Filiz : un vieux frigo, c’est magique. On peut le transformer en ballon d’entraînement, en voiture de pompiers, en avion à réacteur, en cachette ultra secrète, en armoire** ou même devenir l’intrigue** d’une histoire passionnante. Les possibilités sont infinies.

– On peut aussi le transformer en radeau de l’espoir, ajouta Mustafa avec malice.

– Mais alors gare aux requins qui rôdent aux alentours !

– Il tient le cap.

– Oui, un vieux frigo, c’est vraiment magique.

– Et c’est aussi très pratique. Si tu montes dessus, tu deviens plus grand que le plus grand de tes amis.

– Tu peux également t’en servir pour te défendre contre les fauves. C’est lourd et quand ça retombe, ça peut effrayer n’importe qui. Il n’y a pas meilleur moyen d’empêcher l’animal sauvage de croquer ceux qui sont épris de liberté. On voit ça dans tous les cirques.

– Et dans les cirques, poursuivit Mustafa sur sa lancée, des acrobates, des danseurs à la souplesse incroyable s’en servent pour exécuter des numéros formidables… Tout comme ça :

– A mon tour, tu oublies les équilibristes, joignant le geste à la parole…

Non loin de là, un sultan tout enrubanné, du nom de « Reis », c’est ainsi qu’on l’appelait, observait avec sévérité les exercices des deux amis. Il s’approcha en silence et tout à coup s’exclama.

– Non mais, ça va pas à la tête ! Qu’est-ce que c’est que ce cirque ?

 

Boum patatra, fin du jeu. Dans un fratras-fracas énorme, le vieux frigo retomba lourdement sur le sol avec les deux amis dessus.

– Partons, dit Mustapha à son amie, cet émir n’a aucune imagination.

– Et en plus ce n’est même pas un vrai roi, c’est un sultan, ajouta l’auteur qui aimait la précision.

 

_______________________________________

L’œil pédagogique

Outre le fait que ce spectacle pourra se regarder à différents niveaux (primaire sous forme de conte comme notre article le suggère), ou au lycée pour parler des dictatures et de la montée inquiétante d’un totalitarisme turc, il sera une source d’étude très amusante et un point d’appui aux professeurs de physique et de mathématiques pour travailler les calculs de poids, de masse et de volume. Il serait d’ailleurs intéressant de se renseigner sur les calculs qu’ont dû faire ces deux artistes-danseurs-créateurs-équilibristes, architectes du corps et de l’esprit, tentant ainsi de trouver une stabilité malgré nos équilibres précaires.

___________________________________________

* La Chaise bleue, Ecole des Loisirs, 2000 de Claude Boujon dont s’inspire largement cet article.

**En référence au titre du spectacle, « Dolap » qui signifie en turc autant armoire qu’intrigue.

 

“Dolap”
Concept & direction : Mustafa Kaplan
En collaboration avec : Ömer Uysal & Filiz Sizanli.
Costumes : Petra
Avec : Filiz Sizanli & Mustafa Kaplan

Théâtre de la Ville – Espace Cardin
Du 19 au 22 octobre 2017

(Aucune autre représentation annoncée pour le moment. Nous vous préviendrons en cas de nouvelles dates françaises).

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *