# Billet d’automne, chronique saisonnière N°1 : Jean Bouquin et le Théâtre Dejazet, lieux de tous les possibles

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page

Préambule – La chronique saisonnière, “billet d’automne” propose l’exploration d’un lieu et/ou d’un personnage considéré comme une figure centrale dans le paysage artistique. Puisant son inspiration au cœur de l’actualité théâtrale, ces portraits donneront peut-être des idées/envies de visite et d’approfondissement. Pendant une partie de la pause automnale, cette chronique quotidienne se déroulera en cinq épisodes. Elle sera tant écrite qu’audio, s’articulant autour d’interviews et de documents historiques.

 

Théâtre Dejazet 
Ancien "Jeu de Paume" construit en 1770 par le Comte d’Artois (futur Charles X), il sera racheté en 1859 par la comédienne Virginie Dejazet. 
Lieu de tournage en 1942 des Enfants du Paradis de Marcel Carné.   

Actuel directeur : Jean Bouquin.  
genre : protéiforme. 
Parcours : singulier. 

Chef d'orchestre (cette saison) : Jean-Louis Martinelli. 

Nos cinq billets pour comprendre l'homme (tout un roman ce Bouquin!), son théâtre (Le Dejazet) et cette programmation sortie comme un lapin de son chapeau/château (privé, non subventionné et n’appartenant à aucune association)

Billet d’automne N°1 - Portrait de Jean Bouquin, cet enfant du Boulevard du Temple au destin aussi singulier qu'exceptionnel

Billet d’automne N°2 - Le Dejazet, théâtre du crime des Enfants du Paradis
 
Billet d’automne N°3 - Jean Bouquin, inventeur du cinéma permanent
 
Billet d’automne N°4 - Aidons la jeunesse à passer un moment difficile avec le théâtre 

Billet d’automne N°5 - Saison 2017-2018 / Portrait croquant de Jean-Louis Martinelli par Jean Bouquin 

41 Boulevard du Temple, 75003 Paris. Anciennement aussi nommé Boulevard du Crime.  
Réservations : 01 48 87 52 55 
Actuellement au Dejazet : Ceux qui restent, texte et mise en scène de et par David Lescot. 
Ce spectacle joué jusqu'au 9 décembre donnera bientôt lieu à un article).

“Aujourd’hui 10 juillet 2016, il y a 40 ans jour pour jour que j’ai repris le Dejazet et reconstruit pour l’ami Coluche.”

Jean Bouquin

 

______________________________

Billet d’automne N°1 – Portrait de Jean Bouquin, cet enfant du boulevard du Temple au destin aussi singulier qu’exceptionnel.

Jean Bouquin, directeur du Dejazet depuis 41 ans – repris et reconstruit pour son ami Coluche – a eu plusieurs vies. Grand styliste, passionné de cinéma, de théâtre, costumier pour Jean Vilar, ce chevalier de la jeunesse, né avant la seconde guerre mondiale, au regard pétillant et à la stature imposante aime avant tout l’humain. Les origines sont modestes, le parcours exceptionnel.

Alors que Jean Bouquin est dans les années 70 au sommet de son ascension, le grand “manie tout” de la mode, celui qui avait quelques vies d’avance sur les grands couturiers, qui possédait plusieurs magasins sur Paris, habillait Bardot, les Stones, Dewaere… et faisait les costumes de Jean Vilar, a, du jour au lendemain tout plaqué en offrant aux chalands ses créations. Il liquida alors ses commerces. La mode, estimait-il, était devenue trop mercantile ; il sentait qu’il n’avait plus rien à apporter à ce milieu et que tout y avait été dit.

Son analyse est tranchée et tranchante… Sous le dictat de la drogue, il voit aussi ses amis en mourir. Il constate alors la jeunesse en difficulté, tournée et enfermée dans des considérations de plus en plus matérielles, celle même qui a cru que la liberté de 68 permettait tout. C’est donc à elle ensuite qu’il décide de consacrer son énergie.

 

L’interview qu’il donne en 1971 à la télévision raconte bien cela. L’archive est remarquable :

 

Émission : “Samedi pour vous”, à écouter également sur ce lien. 


Nous reviendrons dans le Billet N°4 sur Jean Bouquin et la jeunesse. Le prochain numéro sera consacré au Théâtre Dejazet lui-même et à son histoire.
 ______________________________________________________________

SOURCES ET PROLONGEMENTS (une sélection restreinte)

Jean Claude Yon, Théâtres parisiens, “Un patrimoine du XIXe siècle”, Citadelles et Mazenod, 2013.

Interview audio de Jean Bouquin réalisée par Sheila Vidal-Louinet, le lundi 18 septembre 2017, au Théâtre Dejazet.

Émission : “Samedi pour vous”, in archives de l’INA

Production : Office national de radiodiffusion télévision française.

Générique : Rémy Grumbach. 

Réalisateur : Fabienne Strouvé Beckers.

Producteur : Luce Perrot ; Guy Mardel.

Dossier historique du Théâtre Dejazet réalisé par la direction du Dejazet et mis à disposition sur demande.

Archives de la Bibliothèque nationale de France et la Bibliothèque de l’Arsenal.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *