# Nous recommandons volontiers… ! : Nathalie Joly chante Yvette Guilbert au Théâtre du Soleil

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page

Nietzsche n’a-t-il pas dit que “sans la musique, la vie serait une erreur” ? Reine du café-concert à la Belle Époque, l’amie de Freud immortalisée par Toulouse-Lautrec, Yvette Guilbert est une grande figure de notre patrimoine. Ancêtre du rap, le parlé chanté qu’elle crée a été inventé par cette artiste à la gouaille bien parisienne et à l’écriture déjà très féministe. C’est jusqu’au 22 octobre dans la salle de répétition du Théâtre du Soleil, sous l’œil attentif d’Ariane Mnouchkine qui propose à Nathalie Joly de présenter la trilogie intégrale de son spectacle pendant un mois. 

 

Extraits du dossier artistique

“La comédienne et chanteuse Nathalie Joly explore depuis dix ans son œuvre intemporelle, engagée, drôle, poétique, audacieuse et lui redonne toute sa symbolique contemporaine. Dans les temps d’intolérance que nous traversons, où les droits des femmes à peine acquis sont fortement remis en question, il est essentiel de faire entendre les mots d’Yvette Guilbert. Après elle, les femmes ne seront plus condamnées à écrire leur histoire à travers des textes d’hommes, mais emploieront leurs propres mots. Pour dire l’histoire de cette femme, il aura fallu trois spectacles. L’histoire d’une émancipation. De l’émancipation d’Yvette Guilbert à celle de ses héritières. […]

Les trois épisodes sur les trois carrières successives d’Yvette Guilbert, mettent en lumière la détermination, l’audace, le courage et la persévérance de cette artiste hors norme à porter la parole des femmes de 1889 à 1944. Yvette Guilbert qui, pour échapper à la censure, excellait dans l’art des inflexions pour mieux multiplier les allusions à la sexualité, est la première artiste à  rompre avec la vulgarité et l’assimilation du métier de chanteuse à celui de prostituée. Son art musical insolite, subversif et contestataire, le parlé chanté, deviendra plus tard le sprech-gesang de Kurt Weill, influencera l’école de Vienne, introduira le cabaret en Allemagne, rayonnera dans toute l’Europe d’avant-guerre. Yvette Guilbert attache une importance majeure à la transmission et exhorte à conjuguer le présent avec le passé. Actrice de théâtre et de cinéma, diseuse, auteure, compositrice, adaptatrice, romancière, pédagogue, metteur en scène, éditrice, chroniqueuse à la radio, Yvette a fait le tour du monde. Elle a la passion des aventurières. Elle incite à parcourir la Terre pour apprendre la vie. Un an après sa mort, à l’hôtel de réfugiés Nègre Coste d’Aix en Provence, en 1944, les femmes obtiennent le droit de voter…”

 

L’œil pédagogique

Une belle occasion pour les professeurs d’Histoire, d’EMC et de Musique de s’emparer de ce spectacle que vous retrouverez également sur les sites de l’Académie de Paris et Créteil. 

 

 

 

“Yvette, Yvette, Yvette” !

TRILOGIE Nathalie Joly chante Yvette Guilbert, L’intégrale EN TROIS ÉPISODES
mise en scène Jacques Verzier (épisode 1 et 2) et Simon Abkarian (épisode 3).

Site du spectacle

Du 28 septembre au 22 octobre 2017.

Les trois épisodes de cette trilogie sont proposés seuls ou ensemble, et peuvent être vus indépendamment.
Jeudi 20h30 épisode 1 : Je ne sais quoi
Vendredi 20h30 épisode 2 : En v’là une drôle d’affaire
Samedi 16h intégrale des 3 épisodes Yvette Yvette Yvette
Dimanche 16h épisode 3 : Chansons sans gêne

Une exposition aura lieu dans le hall.

Tarif scolaire : 10 € et gratuit pour les accompagnateurs.
20€ pour l’intégrale le samedi.
Réservations par téléphone 06 52 04 68 90 ou par email

site Théâtre du Soleil – Cartoucherie – 75012 Paris

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *