# Chalon dans la rue : Quand le cirque Baraka prend de la hauteur et monte jusqu’à la cime des arts vivants…

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page

A l’heure où bon nombre de nos pays occidentaux élèvent des murs pour faire barrage à tous ces gens qui fuient leur pays, nous avons eu envie de consacrer cette chronique à une seule compagnie : le cirque Baraka et sa dernière création du même nom. Avant un départ d’une année d’itinérance prévue en Europe et en méditerranée, comme dernière étape française, c’est au Festival de Chalon dans la rue qu’ils ont ouvert leur toile.

 

C’est sur une scénographie tout en hauteur (en fond de scène, s’élève un mur de plusieurs mètres) que les six circassiens de la Cie Baraka relèvent le défi. Et quel défi ! Devant ce mur, vont se jouer différents tableaux remplis tour à tour d’amour, de haine, de guerre ou d’onirisme. Cette fresque murale nous entraîne dans un voyage humaniste, belle source de réflexions (intenses) quant à notre humanité et son devenir.

Techniquement, il n’y a rien à redire du travail de ces acrobates aériens qui manient avec souplesse et facilité (déconcertante) les différents rudiments du cirque (tissu, cerceau, équilibriste, main à main, etc.). Mais les qualifier d’acrobates quand ils sont tout à la fois musiciens, chanteurs, danseurs, clowns et comédiens serait quelque peu réducteur. Ce collectif/compagnie est l’exemple même d’une espèce transdisciplinaire en voie d’apparition dans le milieu des Arts de la rue. Aujourd’hui, loin d’être un art réservé aux “théâtreux”, ceux qu’on appelle les artistes de rue manient de mieux en mieux (si ce n’est avec brio) le théâtre et les arts vivants.

Et pour preuve ce spectacle Baraka qui nous a laissés sans voix… à commencer par Nelly Donnat. Cette danseuse, chanteuse et acrobate aux mille grâces flotte littéralement dans les airs. Ce tourbillon de beauté aérien, capable de danser sur les murs, a de quoi faire tourner les têtes. La féline et puissante Monica Costamagna ne laisse pas non plus à désirer. Perchée sur son cerceau ou enroulée dans son ruban, elle accompagne et enlace avec amour les corps malmenés, séparés, enfermés ou fantasmés. Elle est une force vive au milieu de cette poésie qui parfois s’essouffle face à la dureté de notre monde et contre lequel on se cogne comme ces murs qui enferment et séparent plus qu’ils ne protègent.

Bien que chacun des membres mériterait un portrait complet tant ils sont talentueux, nous en faisons l’économie au profit d’une collecte mise en ligne pour leur projet d’itinérance en chapiteau à travers différents pays. En effet, à partir de septembre, Baraka sera sur les routes pour traverser l’Europe et plusieurs pays de la Méditerranée. L’idée est de partager, d’utiliser leur toile comme salle de spectacle ouverte aux artistes rencontrés sur leur route, en même temps que de créer du lien entre les pays et continents et de présenter leur création. Ils veulent que leur chapiteau soit un lieu de partage, de rencontres, d’ateliers et d’échanges, entre autres entre les écoles. Leur dernière résidence de deux mois dans le Lycée agricole de Lavaur est d’ailleurs en tout point remarquable (voir à ce sujet l’œil pédagogique).

 

L’œil pédagogique en images d’après un reportage de France 3 !

A regarder avec attention. L’expérimentation menée dans ce Lycée agricole est exactement celle de Qui Veut Le Programme ?

Et pas d’a priori… nul besoin d’être forcément en lycée agricole pour que cela fonctionne ! Alors si vous apprenez que le Cirque Baraka venait installer son chapiteau non loin de votre établissement, courrez ! Dites-vous que ce sera l’occasion de faire étudier les programmes de français, d’histoire, d’EMC, de mathématiques, d’EPS, de physiques, d’arts plastiques et de musique, en collège, en lycée, en lycée professionnel… à travers un spectacle comme Baraka. Ouf, quelle richesse ! Quelle belle transmission !

 

 

“Chalon dans la rue” 31e édition.

 

 

Du 19 au 23 juillet 2017.
L’Abattoir – Centre National des Arts de la Rue.
Accueil public, Parc Lapray, Chalon-sur-Saône (71).
>> Renseignements et réservations.
Réservations : 03 85 90 94 70.
>> Renseignement sur le Cirque Baraka

 

 

 

Avec :

Acrobatie, main à main : Lise Cluzaud.

Acrobatie aérienne, théâtre-clown, danse, équilibres au sol : Monica Costamagna.

Danse, chant : Nelly Donnat

Acrobate, jongleur: Matias Munoz.

Musicien, acrobate : Hugo Ferron.

Acrobatie, main à main : Julien Vieillard.

 

 

Régie de tournée et technicien machiniste : Thomas Bares.

Cuisinier : Tristan Camporesi.

Chargée de communication : Eve Delepelaire.

Régie Chapiteau et Technicien son/lumières : Max Farout.

Nounou et Enseignante : Charlotte Renou.

Administration, production : Paul Ribiere.

 

Crédit photos : Lise Chaton.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page