# Avignon OFF 2017 : “Mousson” ou les inventeurs d’un beau langage…

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page

Entre bruitages et effets sonores, le metteur en scène Quentin Ogier explore une Asie fantasmée à travers une langue qu’il réinvente. Allant de la cacophonie à l’harmonie (et inversement), trois facétieux personnages jouent les explorateurs et nous entraînent dans un voyage “singulier et polysémique”. Ce spectacle tout public est encore pour quelques représentations à l’Entrepôt.

 

Il paraît que Mousson raconte “les basculements du 20ème siècle […], l’industrialisation à marche forcée”. Mais après tout comme rien dans ce spectacle n’est explicite, on y met les mots et le sens que l’on veut. Entre destruction des sons, des corps, des voix et ses tentatives de reconstruction, on assiste à la naissance d’un nouveau langage en même temps que ces originaux explorent des instruments improbables composés d’objets les plus insolites (faits d’un bric-à-brac de bois, de métal et de matières organiques) dans une maîtrise chorégraphique impeccable.

A écouter ces trois étonnants essayistes, on se demande qui régit les lois de l’univers… Ces explorateurs d’hier et d’aujourd’hui, ces chercheurs de pépites sonores et visuelles, ces farceurs bien facétieux ne ressembleraient-ils pas à des sortes de Deus ex Machina, là pour tirer les ficelles de l’Univers et du destin du monde ? Notre monde, trop souvent défiguré, oblige à nous interroger sur le sens qu’on peut encore donner aux choses et aux êtres. Dans cette crise de la conscience, ne sommes-nous pas tenus de réinventer jusqu’à son langage ? Avons-nous d’autre choix que revenir aux sources ? Sur un final très shakespearien, c’est en tout cas ce que semblent nous raconter Dominique Montain, Henri Ogier et Quentin Ogier en créant Mousson.

 

L’œil pédagogique

Ce spectacle, tout public, sera une belle expérience de support pour le cycle 3, tant au primaire qu’en 6e. Ce sera, en éducation musicale et en arts plastiques, l’occasion de tenter de créer des sons avec toutes sortes d’objets à fabriquer, et pourquoi pas également en français de récolter le vocabulaire des sens et de tenter de raconter, d’inventer une histoire polyphonique à partir de ce spectacle.

 

 

« Mousson » – Du 7 au 30 juillet 2017, L’Entrepôt, Avignon.

Un spectacle de Dominique Montain, Henri Ogier, Quentin Ogier.

Cie au Cul du Loup.

Avec : Brenda Clark, Markus Schmid, Quentin Ogier.
Re-mise en scène, réadaptation : Quentin Ogier.
Scénographie sonore : Henri Ogier assisté de Quentin Ogier.
Composition musicale : Dominique Montain.
Création lumière : Yves-Marie Corfa.
Prise de son, prolongement sonore : David Lesser.
Régie : Nicolas Roy.
Costumes : Sonia Bosc.
Oeil : Frédérique Charpentier.

>>Réservations

Téléphone : 06 27 11 48 84.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page