Le Colossal Festival d’Agel, première édition : un succès !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page

Le Petit Colossal est une compagnie de jeunes comédiens créée en 2013 par Laure Péquignot-Grandjean et Anne-Laure Naar, avec Alexandre Markoff et Nicolas di Mambro, du Grand Colossal. Les jeunes comédiens avaient connu Agel lors de la tournée organisée dans le cadre de leurs ateliers théâtre au collège, entre 2010 et 2015. Aujourd’hui âgés de 15 à 21 ans, ils ont joué des pièces du répertoire et leurs propres créations dans ce festival, le leur, du 13 au 16 juillet.

 

Ce petit village de l’Hérault, près de Béziers, a vibré au rythme tourbillonnant de cette jeune troupe pendant quatre journées magnifiques organisées par deux compagnies (le Petit et le Grand Colossal Théâtre), la Mairie d’Agel, les associations Los Agelots et le Foyer des Campagnes, avec le soutien de la Communauté des Communes Minervois Saint-Ponais Orb-Jaur.

Logés au camping de Bize-Minervois, les jeunes et leurs deux directrices artistiques ont commencé chaque journée par une randonnée dans la montagne pour rejoindre la salle des fêtes où les bénévoles les ont régalés matin, midi et soir, avant de les raccompagner en voiture la nuit venue.

Le matin, les Agelois de tous âges se sont mêlés à la troupe pour découvrir le frisson de l’improvisation lors d’ateliers ouverts à une quinzaine de volontaires et menés par l’un des comédiens les plus âgés, Ethan Rozenblat. De vrais moments de lâcher prise et d’imagination. Les habitants en ont redemandé et une séance supplémentaire a été programmée !

Dans l’après-midi, le Petit Colossal a fait sa parade dans les rues d’Agel, en jouant des scènes de brouilles du répertoire. Réveillant le village de sa sieste estivale, Hamlet a tancé sa mère au creux d’une cour ombragée tandis qu’Arnolphe admonestait Agnès au coin d’une ruelle pavée, avec un soleil brûlant en guise de projecteur. Shakespeare, Molière ou encore Courteline ont ainsi pris leurs quartiers d’été parmi les vacanciers et les habitants peu habitués à de telles expériences !

La parade a terminé sa course dans la cour de la Cave Basse à 18h, à l’heure des scènes ouvertes aux talents locaux : cours collectif de danse country avec les Bandanas rouges, concerts des Zoreil, carte blanche à Marc Feldhun, lecture des poèmes d’Yves Mur par l’auteur lui-même, contes en occitan… Tout cela dans un décor de vieilles pierres, de dessins de Jon Lartyss, et de peintures réalisées dans un atelier d’expression libre. Les enfants s’en sont donné à cœur joie, multipliant ainsi les moyens de donner libre cours à leur créativité !

Tous les soirs, entre 90 et 103 personnes ont assisté à ces propositions, bu un verre, discuté…. en attendant les pièces du Petit Colossal, jouées à 21h : les deux créations originales « Cacophonie pour Familles au pluriel » (une grande claque aux dires de nombreux spectateurs !), « Soyons réalistes, demandons l’impossible »,  et une pièce d’auteur, « Yvonne Princesse de Bourgogne » de Gombrowicz. Le 16 juillet, toutes les scènes de brouilles jouées dans la rue depuis le 13 ont été représentées dans la cour, avant le pot de clôture offert par la Mairie d’Agel.

Pour certains, adultes y compris, ce festival a été une première rencontre avec le théâtre. Et de l’aveu même de quelques-uns, l’occasion de dépasser certaines tensions. En effet, outre le plaisir ressenti par tous d’assister à des représentations réussies et variées, c’est aussi l’immense joie du partage entre toutes les générations, des rencontres, du dialogue, des émotions, de l’amitié qui a primé lors de ce week-end du 14 juillet à Agel !

«A l’année prochaine ! On vous attend ! », ont répété les Agelois en guise d’au-revoir…Alors, oui, à l’année prochaine !

 

Pour plus de renseignements sur les actions menées, rendez-vous sur le site du Petit Colossal Théâtre.

Association Loi 1901 soutenue par les Fondations Casino et SNCF.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on LinkedInPrint this page