# Avignon OFF : David Lescot et Norah Krief au Gilgamesh Belleville avec Revue rouge… aux armes citoyens !

Revue Rouge ! Le concert fait sa révolution grâce à l’ingéniosité de David Lescot. Avec humour, sincérité et un élan démentiel, Norah Krief prête sa voix et son âme aux luttes qui font notre histoire. Les musiciens font corps pour emporter, imprimer nos mémoires. Jubilatoire et nécessaire pour tous, c’est au GILGAMESH BELLEVILLE à 19H40.

 

Le Portrait chinois 

 Si c’était un objet ?

 Un porte-voix qui se métamorphose en marteau puis en micro.

Si c’était un plat cuisiné ?

Un plat qui se partage : du goulash à la paella, en passant par le tchoulent, le chili et bien sûr la blanquette !

Si c’était un végétal ?

Le roseau qui plie mais ne rompt pas. Un roseau aussi intense qu’une rose rouge.

 

L’oeil 

Norah Krief et David Lescot, ont eu l’audacieuse et brillante idée de mettre au plateau des chants prolétariens, des brûlots révolutionnaires célèbres et anonymes, pour mieux interroger nos consciences, nos héritages et nos actions présentes.

Une idée audacieuse, car c’est avec la complicité de musiciens armés de guitare, de clavier, de percussions et de leur(s) coeur-choeurs, que Norah Krief fait rocker, résonner, chavirer ces mots qui traduisent si diversement les maux et les combats de chacune des époques.

Sa voix, tour à tour gouailleuse, chaude, enfantine et envoûtante nous emporte, qu’elle fredonne un chant de « colonie de vacances engagée », qu’elle incarne un chef d’œuvre de Léo Ferré ou qu’elle donne voix aux Pussy Riots !

Un idée brillante, car la mise en scène virtuose et moderne d’Eric Lacascade, nous entraîne dans un concert sensible et sensiblement de notre temps !

Revue Rouge résonne encore en moi à la fois comme un concert enthousiasmant et comme un boomerang pour ma conscience militante. Un moment jubilatoire et nécessaire !

 

Pistes pédagogiques de la rédaction

Cette création permettra, après le partage d’un concert avec des classes de collège et de lycée, de convoquer l’histoire, l’EMC  et le français, mais aussi les langues vivantes depuis les multiples chants polyglottes qu’interprète Norah Krief. Également grâce aux instruments et aux adaptations de David Lescot : la musique et les sciences physiques … à découvrir !

 

Du 07 au 30 juillet 2017 à 19h40 –  Gilgamesh Belleville en  Avignon.

Interprètes : Norah Krief, Frédéric Fresson, Antonin Fresson, Philippe Floris, Adrian Adeline, David Lescot.

Mise en scène : Eric Lacascade.

Conception et direction musicale : David Lescot.

Production Compagnie SONNETS. Coproduction Théâtre National de Bretagne / Rennes, Châteauvallon – Scène Nationale, Cie Lacascade, Cie Italienne avec orchestre.

Remerciements à Marie-Magdeleine Lessana et au Restaurant A Mi-Chemin, Paris.

Ce spectacle (ou manifeste) fait suite au travail entamé par la compagnie depuis plusieurs années avec “Les Sonnets de Shakespeare” et “La Tête ailleurs” (sur des textes de François Morel), puis le concert “Irrégulière” autour de sonnets de Louise Labbé.

 

_________________________________________________________________________________________________Yaël Tama.